En savoir plus sur l’inflammation

L’inflammation est la réaction naturelle du corps aux agressions et aux blessures. Lorsque l’organisme détecte une lésion, qu’elle soit d’origine physique (entorse, coupure), infectieuse (bactérie, virus) ou environnementale (pollution, produits chimiques, alimentation non équilibrée), le système immunitaire envoie un certain type de cellules vers la ou les zone(s) touchée(s), ce qui entraîne une douleur, une rougeur et un gonflement.

L’inflammation est parfois visible, comme lors d’une entorse à la cheville, qui se traduit par un gonflement et une rougeur. Ce type d’inflammation est généralement de courte durée. La douleur ressentie nous oblige à nous reposer, tandis que le gonflement et la rougeur indiquent qu’un débit sanguin accru dirige les cellules vers la blessure pour la soigner. Dans cette situation, l’inflammation est nécessaire à la guérison.

L’inflammation silencieuse (également appelée inflammation chronique), quant à elle, se produit à l’intérieur du corps et n’est en général pas visible. Elle est beaucoup plus néfaste, et les dommages qu’elle cause sur le long terme entraînent des maladies chroniques telles que du diabète, des maladies cardiaques et auto-immunes, de l’asthme et des affections intestinales inflammatoires.

Une blessure corporelle est semblable à un incendie. Le système immunitaire appelle les pompiers de l’organisme, qui foncent vers la zone touchée avec leurs sirènes et leurs gyrophares, puis bloquent la rue avant d’utiliser leur équipement pour éteindre le feu. Les camions de pompiers créent une perturbation nécessaire dans le voisinage (l’inflammation), mais, une fois le feu éteint, ils s’en vont et la vie reprend son cours.

C’est exactement de cette façon que le système immunitaire réagit à une lésion. Des globules blancs sont envoyés vers la zone blessée, ce qui perturbe les cellules alentour. Cela s’avère être un bon compromis, puisqu’en retour, l’infection est maîtrisée et la blessure soignée.

Cependant, imaginez que cet incendie brûle depuis longtemps déjà et est désormais hors de contrôle. Les maisons voisines sont détériorées, la pollution causée par la fumée affecte la population à des kilomètres à la ronde et le voisinage peine à continuer à vivre normalement.

C’est ce qui se passe lorsque l’on souffre d’inflammation chronique. Le corps devient en quelque sorte un incendie incontrôlable, entraînant des maladies et des dégâts généralisés. Soigner l’inflammation chronique nécessite trois actions : cesser d’alimenter l’incendie, appeler des renforts pour aider à l’éteindre et, enfin, rebâtir le voisinage.

  1. Cesser d’alimenter l’incendie : déterminer la ou les causes principales de l’inflammation permet ensuite de travailler à les atténuer ou à les éliminer. Parmi les causes les plus fréquentes, on retrouve les blessures, un mode de vie stressant et l’exposition à la pollution, à une alimentation non équilibrée ou à une infection.
  2. Appeler des renforts : INFLAMMA-MEND constitue un outil puissant qui vous aidera à étouffer le feu et à réduire l’inflammation chronique tout en contribuant à faire cesser l’inflammation à la source.
  3. Rebâtir le voisinage : associée à un mode de vie sain, l’utilisation continue de la formule INFLAMMA-MEND aide votre corps à retrouver la santé.

Les personnes qui souffrent de maladies chroniques, de douleurs, ou qui ont subi de longues expositions à des dégâts d’origine physique, infectieuse ou environnementale sont sans aucun doute sujettes à une inflammation chronique aiguë. Cependant, les symptômes peuvent être difficiles à reconnaître.

Les signes que vous vivez peut-être avec une inflammation chronique comprennent la fatigue, des douleurs, la dépression, l’anxiété, des troubles digestifs, de l’insomnie, des infections fréquentes, une pression artérielle élevée, une maladie inflammatoire chronique de l’intestin ou une affection chronique. C’est par l’intermédiaire de ces symptômes que l’organisme nous prévient qu’il lutte contre une inflammation et aurait besoin de l’aide de suppléments.

Les conseils de la Dre Hilary : changer ses habitudes pour réduire l’inflammation

  • Gérer son stress : le stress chronique provoque l’augmentation des cellules pro-inflammatoires. Même si le stress fait partie intégrante de la vie, il est possible d’apprendre à contrôler sa réaction face à une situation stressante. Respirer profondément, pratiquer la méditation, poser des limites et prendre soin de soi sont autant de moyens efficaces de réduire l’inflammation en gérant son stress.
  • Améliorer son alimentation : les produits transformés, les sucres et les gras trans sont des causes d’inflammation chronique. Privilégiez une alimentation riche en protéines maigres, en fruits et légumes variés, en céréales complètes, en noix, en graines et en légumineuses. Se tenir à l’écart des extrémités des rayons de l’épicerie et cuisiner soi-même ses repas sont la clé d’une alimentation saine.
  • Faire de son sommeil une priorité : les nuits de moins de six heures ou de plus de huit heures, ainsi que les troubles du sommeil entraînent une augmentation de l’intensité de l’inflammation. Pour améliorer de façon significative la qualité et la durée de son sommeil, et ainsi réduire l’inflammation, il est recommandé de se coucher à heure fixe, de limiter les écrans avant le coucher et de dormir dans le noir.
  • Bien s’hydrater: l’eau aide à éliminer les débris inflammatoires. La déshydratation, au contraire, constitue un facteur de stress supplémentaire pour l’organisme. Afin de vous aider à maintenir une hydratation optimale, assurez-vous d’avoir toujours avec vous une bouteille d’eau réutilisable, programmez des rappels sur votre téléphone ou buvez des tisanes.
  • Maintenir son poids santé : les cellules adipeuses produisent des médiateurs pro-inflammatoires et contribuent donc directement à l’inflammation chronique. Une activité physique régulière et une alimentation équilibrée sont essentielles pour maintenir son poids santé, et ainsi réduire l’inflammation chronique.
  • S’attaquer à la cause principale : il est important de traiter l’infection chronique, la lésion ou l’exposition à l’environnement à l’origine de l’inflammation afin d’en éliminer la cause sous-jacente.

En conclusion, réduire l’inflammation contribue à améliorer notre état de santé général. La première chose à faire est de limiter notre exposition aux causes principales de l’inflammation, notamment aux facteurs physiques, infectieux et environnementaux. Ensuite, il est possible de nous orienter vers un mode de vie plus sain pour atténuer les effets de l’inflammation. Cela implique d’apprendre à gérer notre stress, d’améliorer notre alimentation, de faire du sommeil une priorité, de maintenir notre poids santé et de traiter de potentielles maladies. Enfin, nous pouvons fournir à notre organisme un soutien nutritionnel supplémentaire en utilisant INFLAMMA-MEND. En effet, en plus d’aider à soulager la douleur et le gonflement, sa formule contribue à réduire l’intensité générale de l’inflammation.

Le fait d’adopter quelques habitudes simples, associé à la prise d’un supplément, peut réduire considérablement les répercussions négatives sur notre santé de ce type d’inflammation interne silencieux.

Sale

Unavailable

Sold Out

French
French