3 items

En savoir plus sur le stress

En période de stress, notre corps réagit de la même façon que si un lion nous pourchassait.Il passe dans un mode binaire où les options sont le combat ou la fuite, et les glandes surrénales libèrent un cocktail d’hormones contenant du cortisol et de l’adrénaline.Ces hormones redirigent le flux sanguin vers les principaux groupes musculaires, ce qui accélère la respiration et le rythme cardiaque, créant une impulsion d’énergie.Cette réaction est destinée à nous aider à survivre aux menaces. Elle serait d’ailleurs bien utile dans un face-à-face avec un lion.

Malheureusement, le corps n’est pas capable de faire la différence entre le lion qui nous pourchasse et l’approche d’une date butoir au travail.Quand les situations stressantes s’enchaînent toute la journée, le corps réagit comme s’il devait échapper à un lion en tout temps.

Cette réaction « de combat ou de fuite » est contrôlée par le système nerveux sympathique. En revanche, l’état opposé, une forme de détente régénératrice, est contrôlé par le système nerveux parasympathique.Le corps ne peut se trouver que dans l’un ou l’autre de ces états à la fois. Par ailleurs, il ne devrait être en mode combat ou fuite qu’en de rares occasions.Toutefois, nous sommes nombreux à brûler la chandelle par les deux bouts et cet état de stress permanent fait des ravages sur notre état de santé mental comme physique.

En état de combat ou de fuite, le corps enclenche plusieurs mécanismes :

La meilleure façon de réduire la production de cortisol et de sortir de l’état de combat ou de fuite est de réduire vos sources de stress.Malheureusement, cela n’est pas toujours possible. C’est là que les suppléments peuvent aider votre corps à mieux gérer le stress.

Les conseils de la Dre Hilary : changer ses habitudes pour réduire son stress

  1. Prendre soin de soi :qu’aimez-vous faire?Choisissez une activité à intégrer à votre emploi du temps hebdomadaire, et faites-en une priorité. Voici quelques idées : vous promener, vous faire masser ou voir un de vos amis.L’activité n’a pas besoin de durer des heures pour vous être bénéfique.
  2. Reconnaître les facteurs de stress :y a-t-il quelque chose que vous puissiez changer dans les moments où vous éprouvez le plus de stress?Souvent, les trois actions suivantes peuvent contribuer à réduire le stress : définir des limites claires, par exemple une heure après laquelle vous ne lirez plus vos courriels; lâcher prise, par exemple en acceptant que votre maison n’a pas besoin d’être impeccable; et demander de l’aide, par exemple pour surveiller les enfants.
  3. Respirer: l’état de combat ou de fuite est incompatible avec l’état de détente.Lorsque vous vous sentez glisser vers le premier, prenez le temps d’inspirer et d’expirer profondément, trois fois de suite.Cela forcera votre corps à retourner à l’état de détente et vous vous sentirez plus calme.
  4. Méditer :la pratique quotidienne de la méditation fait baisser le niveau de stress pour toute la journée.Laissez-vous guider par une application de méditation et commencez par de courtes séances (5 à 10 minutes par jour).
  5. Faire de son sommeil une priorité : la mélatonine est l’hormone du sommeil. Elle bloque le cortisol, l’hormone du stress. Pour cette raison, une bonne nuit de sommeil est un excellent remède au stress.Des horaires de sommeil réguliers vous permettront de bien dormir.
  6. Se faire aider : pensez à demander une aide professionnelle, notamment si vous souffrez d’anxiété ou de dépression. Suivre une thérapie permet de gérer les situations difficiles, de comprendre leur impact sur notre humeur et d’acquérir les outils et le soutien nécessaires pour avancer.
  7. Pratiquer une activité sportive douce :l’exercice réduit le taux de cortisol et encourage la production d’endorphines, l’hormone du bien-être.Les études indiquent que presque toutes les formes d’exercice réduisent le stress, alors n’hésitez pas à opter pour un sport que vous aimez.Si vos séances d’exercice vous laissent avec une sensation de fatigue plutôt que d’énergie, c’est que vous avez trop forcé. Dans ce cas, votre niveau de stress aura augmenté, pas baissé.Si vous utilisez le sport comme moyen pour faire baisser votre stress, le mieux est d’y aller en douceur.
  8. Stabiliser sa glycémie :lorsque le taux de glucose dans le sang enchaîne les pics et les chutes, nous sommes alertes et il nous est plus difficile de gérer notre stress.Réduisez votre consommation de sucre et priorisez les bons gras, les fibres et les protéines lors de tous les repas et collations.Vous pouvez simplement ajouter des noix, des graines (par exemple des graines de chanvre) ou des haricots à vos repas pour équilibrer votre glycémie.Par exemple, mangez du beurre d’amandes avec une pomme, ajoutez des haricots dans une salade ou des graines de chia dans un yogourt.

On constate que nous sommes bombardés de facteurs de stress au quotidien.Malheureusement, notre corps n’est pas capable de faire la différence entre une menace mettant en jeu notre survie et une réunion professionnelle importante.Le corps réagit toujours au stress de la même façon : il enclenche brusquement le mode combat ou fuite.Cette réaction au stress, lorsqu’elle est fréquente, a de nombreux effets négatifs sur notre santé, notamment des problèmes digestifs, de l’hypertension, des maladies cardiaques, de l’insomnie, de l’anxiété et une prise de poids.

Le plus important pour prévenir cette réaction négative face au stress est donc de réduire les facteurs de stress et d’apprendre comment les gérer lorsqu’ils surviennent.Prendre soin de soi, méditer, bien dormir, faire de l’exercice, contrôler sa glycémie et se faire aider peuvent permettre de réduire le stress, mais parfois, le fait de prendre des suppléments peut constituer le coup de pouce dont on a besoin.

Sale

Unavailable

Sold Out